Intersection’elle

Épisode 3 – Familles non-hétéronormatives

October 4, 2018

Dans le cadre de la Fierté Montréal de 2018, pour une première fois, les médias ont tendu le micro aux parents trans afin de faire entendre aux auditeurs les revendications et besoins de ces familles. Pourtant, depuis 1998, la Coalition des familles LGBT milite pour la reconnaissance légale et sociale des familles avec parents LGBT. Et qu’en est-il des familles à trois parents, ou dont les parents entretiennent des relations polyamoureuses avec d’autres partenaires? Alors que la société québécoise se dit ouverte à la cause des personnes LGTBQ2A*, plusieurs citoyens entretiennent des préjugés sur la viabilité de ces "autres" modèles familiaux.

Roxie

Née dans les années ‘80 dans la grande région de Montréal, Roxie a grandi dans une famille typique de l’époque : père pourvoyeur, mère au foyer, catholique, trois enfants. Aujourd’hui divorcée, agnostique, « queer » et polyamoureuse, soucieuse d’élever ses deux petits garçons dans un environnement ouvert et inclusif, elle a à coeur la sensibilisation de tous.tes aux enjeux auxquels font face les groupes marginalisés.

Dans sa vie de tous les jours, Roxie est une professionnelle dans le domaine de l’édition, maman solo et musicienne amatrice.

Anick Chalifoux

Anick est avant tout une femme. Gestionnaire d’une entreprise de la Rive-Sud de Montréal, elle possède un BAC en enseignement des arts plastiques et médiatiques et plusieurs expériences de travail diversifiées. Se nourrissant à travers les arts, la pédagogie et les loisirs, elle a toujours cherché à évoluer à travers une variété d’expériences. Mère depuis 18 ans, homosexuelle depuis 10 ans (ou depuis toujours???), elle et sa conjointe sont mères d’une famille dite non traditionnelle. Heureuse, elle s’estime tout de même chanceuse de s’épanouir à travers cette diversité.